La nostalgie heureuse

(Albin Michel)
2.8 ( 5 votes )
Recommandé par
1 DéLecteurs

"Tout ce que l’on aime devient une fiction. La première des miennes fut le Japon. A l’âge de cinq ans, quand on m’en arracha, je commençai à me le raconter. Très vite, les lacunes de mon récit me gênèrent. Que pouvais-je dire du pays que j’avais cru connaître et qui, au fil des années, s’éloignait de mon corps et de ma tête ? "
Améliorer la fiche